Dormans

Mon étalon m'a quitté.

Les circonstances

Alors que je venais, il y a 2 semaines d'avoir des nouvelles par téléphone du fils de celui qui l'a vu naître, je me suis dit qu'il serait bon que Dormans fasse un peu plus d'activité physique afin qu'il vieillisse dans de bonnes conditions. En effet comme chez l'humain, le manque d'activité réduit la durée de vie des chevaux. 

J'ai donc installé le filet, le harnais et les guides. Dormans semblait heureux d'aller se promener. Après quelques centaines de mètres au pas qui m'ont rassuré sur son comportement, j'ai donc décidé d'atteler le sulky.

Nous nous sommes promenés au pas sur la route longeant le Haras. La tête haute, l'ai fier Dormans toisait les chevaux qui travaillaient dans le manège.

Puis j'ai poussé jusqu'au chemin de balade. Nous avons alors trottiné 1km. Je l'ai gentiment repassé au pas. Puis nous sommes rentrés au petit trot. A moins de 100m du Haras, Dormans a pris le mors et a accéléré, semblant vouloir me montrer ses capacités. Je n'ai pas eu le temps de lui demander de ralentir, il s'est écroulé...j'ai eu le temps de le libérer du sulky et de son harnachement, il est mort dans mes bras...énorme douleur que de le perdre !

 

Sa carrière

Dormans a eu une carrière assez exceptionnelle, mais pas celle qu'il aurait dû. Le fils de son  naisseur m'a indiqué que Dormans aurait dû participer au prix d'Amérique et avoir une carrière plus étoffée. Il était l'un des plus doués de sa génération. Malheureusement, malgré les inquiètudes de son naisseur, l'équipe de son entraîneur décida de lui faire courrir une course longue (4000m) en pleine chaleur et Dormans fit un coup de sang qui lui laissera des séquelles et pertubera sa fin de carrière.

Malgré cela son palmarès est exeptionnel, notamment par son éclectisme (des victoires de 1200m à 4000m, au sulky et sous la selle) et ses gains de 353.000€ sont une preuve de sa réussite sportive.

 

La monte

Dormans n'aura pas eu la carrière d'étalon que l'on aurait pû attendre de lui. En effet, il a courru jusqu'à la limite d'âge (10ans) avant de participer à l'élevage. Aussi la mémoire collective a "oublié" les talents de Dormans et peu de bonnes jument lui ont été présentées la première année de monte. Si bien que d'années en années, sa côte d'étalon s'est vue baisser.  Aujourd'hui les chôses ont changé. Les cracks font des pauses durant leur carrière afin de saillir et ainsi montrer leur capacité à reproduire, puis retournent à l'enraînement. C'est le cas, entre autre, de Ready Cash, dernier vainqueur du prix d'Amérique.

 

L'arrivée au Haras du Cap manvieux

En 2007, je tombe en arrêt devant une annonce pour cet étalon et je le sélectionne pour saillir Jusalde d'Oger. Jusalde aura une gestation géméllaire et perdre ses foetus. Je rachète alors Dormansà M. VERDIER (propriétaire du site CAVALISSIMO) le 5 septembre 2007, car je crois en lui. Il ne sailli à cette époque que 2 ou 3 juments par an, son prix d'achat est donc raisonnable.

 

La reproduction avec Dormans

C'est avec Dormans que j'ai appris, sur le tas, le métier d'étalonnier. Prélèvements annuels sur l'étalon pour l'obtention des cartes de saillies font partie de l'apprentissage "admnistratif". Puis viennent les premières saillies en main. Je suis seul et il me faudra apprendre à connaître Dormans pour mettre au point la méthode la plus adéquate. Les premières fois j'attachais la jument à un point fixe (tracteur, arbre). Finalement, Dormans étant assez respecteux avec les juments (plus qu'avec l'homme), il saillira les juments librement dans son paddock pendant que je tiens ces dames au bout d'une longe. Il faudra souvent qu'il s'y reprenne plusieurs fois, car le gars était assez "excité", au point de ne pas arriver à pénétrer la dame. C'était drôle et stressant en même temps, car dans ce cas il me fallait le "guider" jusqu'au "grâal".

Entre les avortements précoces et les saillies de mes juments par des étalons extérieurs en association avec mon ami Philippe, il me faudra finalement attendre 2010 pour voir naître mon premier produit (et finalement le seul) de Dormans. Aventure Cap Manvieux, par Grive d'Amour et Dormans. Elle seule pourra dire si j'ai eu raison de parier sur la génétique de Dormans.

Aujourd'hui je n'ai pas d'autre alternative que de faire venir l'équarisseur pour enlever la dépouille de Dormans. J'ai du mal à m'y résoudre car j'aimerais l'enterrer au Haras. Mais je risque gros administrativement et financièrement. Je vais devoir me résoudre à respecter la loi.

Il me restera les crins que je prélèverai demain, des souvenirs (une cicatrice au bras droit qu'il m'avait fait avec ses dents un soir où je l'ai ébloui de ma lampe en le rentrat au boxe), des photos et sa descendance. Je me raccroche aux paroles de celles qui étaient là ce matin et qui m'ont dit l'avoir vu heureux à la tête du sulky...un "square Dormans" sera prochainement inauguré au Haras.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×